Comment expliquer le succès de 50 nuances de gris?

Comment expliquer le succès de 50 nuances de gris?

Jeudi, juin 13th, 2013

50 nuances de gris plus connu sous son nom anglais de « Fifty Shades of gray » , trilogie de livre écrits par EL James ont été vendu à plus de 31 millions d’exemplaires dans le monde.

Ces livres empreigné d’érotisme ont fait fureur surtout parmi les femmes au foyer qui désiraient mettre un peu de piquant dans leurs vies !

De quoi ces livres parle-t-il?

Un superbe et charmant bel homme, jeune et ayant l’air innocent capable d’envouter n’importe qu’elle femme avec ces cadeaux somptueux et ces déclarations osés concernant ces désirs les plus profonds.

Jeune homme au regard de braise, il agite les émotions, envoute la femme paralyse son subconscient, et elle se laisse aller à des scènes de sexe très chaude, empreinte de sad-masochiste.

« Fifty Shades of Grey » la trilogie de James est en voit de devenir l’une des séries de livre la plus rapidement vendu au cours des dernières années, avec 20 millions d’exemplaires vendus aux États-Unis et 31 millions dans le monde depuis Mars 2012.

Ce livre au propos osé et explicite concernant la pratique du sado-masochiste à eu pour effet de stimuler les ventes de jouets sexuels, de conduire les femmes à se faire attacher, ligotter à des crochets et alimenter un imaginaire conduisant à un véritable engouement pour la domination sexuelle.

Qu’est-ce qui se cache derrière succès fulgurant de la trilogie?

Les livres sont sortis juste au bon moment ou le monde des romans poussé par une vague de marketing bien ciblé et intelligent côté e-book n’a fait que répandre le sens de l’érotisme dans le monde.

De plus, on note que l’intrigue et les personnages sonne un peu comme ceux de »Twilight » , et cela c’est parce qu’ils sont modelées d’après eux.

Le facteur le plus puissant (et évident) est que le sexe vend et les romans coquins comme « Fifty Shades » sont en demande pour assouvir la soif de femmes pour la vie erotique.

La popularité des« Fifty Shades »parle du fait que le modèle dominant de la pornographie et des idées de sexe sont destinés aux hommes. L’imagination commence quand il est en elle et se termine quand il a fait

Beaucoup de femmes ont dit qu’elles ont appris le plus sur le sexe dans des romans érotiques,
Ces histoires mettent l’accent sur le désir féminin et ce qu’il ya dedans pour la femme, et il n’y a pas beaucoup de celle de la culture dominante.

Quoi qu’il en soit, le sexe a longtemps été la vente de contes érotiques, gagner des taches sur les listes de best-sellers et de tester les attitudes face à la sexualité.

Laisser un commentaire